Comprendre la psychologie positive

Lors d’une conférence TED en 2004, Martin Seligman, le fondateur de la psychologie positive nous explique ce qu’est justement la psychologie positive.

La psychologie positive

Avant, la psychologie s’intéressait aux maladies mentales et à leur traitement. Le but était de rendre moins malheureuses les personnes malheureuses. Le but n’était pas de rendre les personnes plus heureuses mais plutôt de réparer ce qui n’allait pas.

Les objectifs de la psychologie positive

La psychologie positive a 3 objectifs :

Que la psychologie s’intéresse autant

  • aux forces qu’aux faiblesse humaines
  • à construire de meilleures choses qu’à réparer ce qui ne va pas
  • à  rendre la vie des gens plus épanouissante en tirant partie des talents naturels qu’à guérir les pathologies

Différentes facteurs d’une vie heureuse

Vivre une vie plaisante

Une vie plaisante consiste à 

  • avoir autant de plaisir que possible 
  • ressentir autant d’émotions positives que possible
  • apprendre à  amplifier le positif en particulier grâce à la pleine conscience

Mais cette vie plaisante a des inconvénients : 

  • 50% de la capacité à percevoir des émotions positives est héréditaire. C’est dans notre ADN.
  • on s’habitue rapidement aux émotions positives (comme une glace à la vanille où le plaisir est au max à la première bouchée)

Vivre une vie engagée

Une vie engagée est une vie dans laquelle on s’engage dans son travail, sa famille, ses amours, ses loisirs… À un point que le temps n’existe plus. On ressent ce qu’on appelle le flow. Notre attention est focalisée sur l’action en cours si bien qu’on ne voit plus le temps passer.

On ne pense à rien d’autre qu’à ce qu’on est  en train de faire. On est dans le présent à 100%.

Pour ressentir le flow, il suffit de connaître ses 5 forces principales et de faire en sorte de les utiliser au maximum.

Vivre une vie pleine de sens 

Une vie pleine de sens, c’est une vie dans laquelle on connaît ses forces et on les met au service de quelque chose de plus grand, quelque chose qui nous dépasse.

recette d'une vie heureuse

Selon ses recherches, la vie plaisante n’est pas le critère le plus important pour juger sa vie satisfaisante. 

La quête de sens est ce qui contribue le plus à l’épanouissement, suivi par l’engagement. 

Le plaisir devient important lorsque vous avez déjà une vie engagée et qui a du sens. C’est le bonus !

Connaissiez-vous déjà la psychologie positive ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *