Comment composter ses déchets en ville ?

Comment composter ses déchets en ville, quand on a pas de jardin ni de terrasse ? Y a-t-il des odeurs ? Qu’est-ce que je peux composter ou non ?

Comment composter ses déchets en ville ?

Qu’est-ce que le compostage ?

Composter ses déchets, c’est leur donner une seconde vie. C’est quand nos déchets deviennent une espèce de terre super fertile que les plantes adorent. On peut s’en servir pour enrichir son terreau ou sa terre.

Peut on tout composter ?

Alors pour cette question je dirais ça dépend. Il existe différents types de compost. J’utilise deux méthodes qui me permettent de composter tous mes déchets alimentaires. 

Le compost bokashi

La première méthode que j’utilise, c’est le compost bokashi, un compost anaérobie (sans air) dans lequel tu peux tout mettre, mais qui nécessite un endroit ou vider le contenu du seau pour qu’il finisse de se composter. Ce compost est en effet tellement riche qu’il nécessite de reposer 2 semaines avant de pouvoir être utilisé. Après, il faudra bien le mélanger à du terreau ou de la terre car il est extrêmement riche.

Le gros avantage, c’est qu’on peut composter absolument tout y compris oignons, agrumes, produits laitiers, vraiment tout. Pour cette méthode de compost, il y a deux inconvénients majeurs : L’odeur et le fait qu’on a besoin d’un activateur de compost.

Si vous voulez que je fasse un article spécifique sur le compost de bokashi, n’hésitez pas à me le demander en commentaire ou par message. Il est possible de le créer soi-même, on peut même créer son propre activateur de compost.

mon composteur bokashi

C’est celui là que j’utilise ^^.

Le lombricompost

La deuxième méthode, c’est le lombricompost. Cette méthode, je l’adore ! Une fois que l’on a le lombricomposteur et les vers, on a besoin de rien d’autre. Le principe, c’est de donner nos épluchures de légumes ou de fruits aux vers de compost qui se chargeront de les digérer et de transformer nos déchets en une matière à forte valeur : le compost.

Pour le lombricomposteur, il y a plusieurs solutions : soit vous en achetez un tout fait soit vous le fabriquer. Si vous souhaitez le fabriquer vous-même, il y a sur internet plein de tutos. J’avoue avoir choisi la solution de facilité en achetant le lombricomposteur city Worms. C’est un composteur à étage dont il est très facile de s’occuper. Pour les vers vous pouvez en demander gratuitement sur le site plus2vers. C’est une communauté de lombricomposteur. Vous avez la possibilité sur ce site de localiser sur une carte des donateurs de verre, de lombricompost, ou de thé de compost (c’est comme ça qu’on appelle le jus produit par les vers de compost, un jus très riche que les plantes adorent).

Le gros avantage de cette deuxième méthode, c’est qu’il n’y a pas du tout d’odeur. Je le mets à côté de ma cuisine pour que je puisse directement jeter les épluchures juste après les avoir produites. Le désavantage, c’est qu’on ne peut pas tout mettre dans un lombricomposteur. On ne peut pas y mettre les agrumes, les oignons, la viande, les produits laitiers et tout ce qui peut être vermifuge.

Attention à ne pas non plus s’en servir comme d’une poubelle de table. Les vers de compost ne peuvent pas tout digérer. Et ce qu’ils n’arrivent pas à manger peut commencer à pourrir et attirer mouches, moucherons ou autres bébêtes . Ce problème n’arrive pas si on leur met juste une quantité correct.

Si ça vous intéresse, j’écrirai un article spécifique sur le lombricompost. Je vous montrerai aussi une photo de mes nombreux colocataires, les vers.

Si vous voulez réduire vos déchets alimentaires pour vous rapprocher du zéro déchet, le compost est vraiment votre allié. Ça fait 2 ans à peu près qu’il n’y a plus aucun déchets alimentaires dans mes poubelles.

J’ai oublié de préciser un détail important : on peut aussi recycler d’autres matière comme le papier (non traité), les essuis tout, le carton, les cheveux, les mouchoirs, le tissus en matière naturel…

Si vous avez des questions ou envie de partager votre expérience, laissez un commentaire !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *